Cette leçon a été créée le vendredi 4 décembre 2009 à 12:54 et a été visitée 4677 fois.
   Retour à l'accueil des leçons   Leçon suivanteNiveau Pion
La base

Avant de commencer...

Bonjour et bienvenue dans la toute première leçon de ce site : la première leçon du Niveau Pion.

Dans celle-ci, vous n'apprendrez pas à jouer, mais vous découvrirez le jeu d'échecs et son histoire.

Peut-être vous demandez-vous pourquoi jouer aux échecs. Eh bien, vous verrez plusieurs points intéressants dans cette leçon. Enfin, je vais vous montrer le matériel nécessaire pour jouer aux échecs.

Je fais un rappel pour ceux qui n'aurait pas lu la page d'accueil : vous pouvez lire cette leçon et les suivantes même si vous ne savez pas comment jouer à ce jeu. Bien sûr, ne passez pas de leçon TireLangue


C'est parti Sourire

Sommaire :





Le jeu d'échecs


Mais, qu'est-ce que le jeu d'échecs ?

[FEN "rnbqkbnr/pppppppp/8/8/8/8/PPPPPPPP/RNBQKBNR w KQkq - 0 1"]
Le jeu d'échecs est, avant tout, un jeu de réflexion opposant deux joueurs. Il y a un plateau de 64 cases, appelé échiquier. La moitié des cases sont blanches (ou claires) et l'autre moitié sont noires (ou foncées), comme vous pouvez le constater en regardant l'image ci-contre.

Qu'est-ce qu'une case ?

Aux échecs, nous donnons le nom case à chacun des 64 carrés se trouvant sur l'échiquier

Les pièces


Il y a 16 pièces blanches et 16 pièces noires. Chaque joueur ne peut déplacer que les pièces de sa couleur toute la partie durant. La position des pièces que vous voyez à droite s'appelle la position initiale, car ce sera la même à chaque début de partie.

Au début d'une partie, chaque joueur dispose d'un roi, d'une dame, de deux tours, de deux fous, de deux cavaliers et de huit pions (ce qui fait effectivement un total de 16 pièces). Nous verrons plus en détails chacune de ces pièces plus loin dans cette leçon.

Les deux joueurs jouent une seule pièce (sauf dans un cas spécial) à tour de rôle et c'est toujours le joueur qui déplace les pièces blanches qui commence la partie.

Lorsqu'un joueur déplace une pièce d'une case à une autre, nous disons qu'il joue un coup.

C'est bien important que chaque joueur joue à tour de rôle. Je m'explique : il est interdit aux joueurs de passer leur tour, chaque joueur doit jouer un coup après que son adversaire ait joué. Dans le même ordre d'idées, il est interdit aux joueurs de jouer deux coups de suite. Ce sont les règles, et ne pas les suivre enlèverait un intérêt au jeu.


À partir de maintenant, j'abrégerai "le joueur qui joue les pièces blanches" par "les blancs" et même chose pour les noirs afin d'alléger le texte.


Malgré le fait que les blancs commencent la partie, les chances de gagner sont équivalentes pour les deux camps dû à la complexité de ce jeu.

Je ne comprends toujours pas, quel est le but du jeu ?

Avant de vous parler de cela, sachez tout d'abord qu'il y a trois résultats possibles : victoire, défaite et nulle. Pour gagner une partie, le joueur doit mettre son adversaire échec et mat, c'est-à-dire attaquer le roi adverse sans qu'il puisse se défendre. Nous reviendrons sur ce point plus tard. Pour y parvenir, le joueur devra, dans la plupart des cas, capturer des pièces adverses.

Lorsqu'un joueur déplace une de ses pièces sur une case occupée par une pièce adverse, il y a une capture. Dans ce cas, la pièce se trouvant sur la case d'arrivée doit être retirée du jeu.

Une seule pièce ne peut pas être capturée : il s'agit du roi. Nous reviendrons sur son cas plus tard.


L'histoire du jeu d'échecs


Le jeu d'échecs est un jeu très ancien. Par conséquent, son histoire est difficile à connaître ; plusieurs légendes circulent à ce sujet. Je vais vous présenter la plus populaire.

Le mythe du brahmane Sissa


Cette légende s'est passée en Inde, 3000 ans avant notre ère (ça fait longtemps, n'est-ce pas ? ClinDOeil ). Elle parle d'un roi, s'ennuyant, qui décida de donner une grande récompense à celui ou celle qui trouvera le moyen de le divertir. Un sage, nommé Sissa, arriva et lui montra le jeu d'échecs que le monarque trouva très intéressant. Ce dernier demanda au sage ce qu'il voulait en échange de ce cadeau.

Il demanda au prince des grains de blé : plus précisément, un grain du blé pour la première case, deux pour la deuxième, quatre pour la troisième, et ainsi de suite jusqu'à la soixante-quatrième case en doublant à chaque case le nombre de grains de blé. Le prince accepta illico, mais il ne se doutait pas du tout du nombre de grains qu'il faudrait fournir pour payer ce jeu.

Son conseiller lui dit qu'il venait de signer la mort du royaume, car celui-ci ne possédait pas assez de grains de blé. En effet, comme c'est une situation exponentielle, il faudrait une énorme quantité de de grains de blé. En fait, il faudrait 264 - 1 grains de blé ce qui fait l'énorme quantité de ... 18 446 744 073 709 551 615 grains de blé !

Autres légendes


L'histoire de ce jeu est très controversée, car il y a d'autres opinions relatives à celle-ci.

Par exemple, une autre légende raconte que le jeu d'échecs aurait été inventé il y a environ 3250 ans par un héros grec de la Guerre de Troie pour divertir les soldats pendant cette longue guerre.

Le jeu d'échecs moderne


Enfin, parlons du jeu d'échecs moderne. Le jeu d'échecs a beaucoup changé au cours de quelques décennies, euh Inquiet millénaires.

Les échecs modernes apparurent au milieu du XIXe siècle, de même que les premières compétitions internationales et découvertes théoriques.

Aujourd'hui, le jeu d'échecs est pratiqué par quelques millions de personnes à travers le monde, que ce soit en tournois, en famille, sur Internet ou contre une machine (soit dit en passant, ces machines ou programmes deviennent de plus en plus puissants GrosSourire ).

Ce jeu est-il exclusivement réservé aux hommes ?

Pas du tout ! Beaucoup de femmes jouent à ce jeu. Une femme, Judit Polgar, fait partie des cent meilleurs joueurs au monde !

Pourquoi apprendre à jouer aux échecs ?


Le plaisir de jouer


La première raison qui peut nous pousser à jouer à ce jeu est, bien entendu, le plaisir de jouer. C'est un jeu, après tout Sourire C'est un passe-temps qui développe un curiosité chez les jeunes comme chez les moins jeunes. Mais, prenez garde, car on ne peut prédire le résultat d'une partie opposant un enfant de 8 ans et un adulte de 70 ans Surpris Effectivement, il n'est pas rare de voir de forts joueurs si jeunes puisqu'ils commencent très tôt à jouer.

Développement des capacités intellectuelles


Comme je l'ai dit au début de cette leçon, le jeu d'échecs est un jeu de réflexion. Par conséquent, il développe de nombreuses capacités intellectuelles dont les suivantes :
  • La mémoire ;
  • La concentration ;
  • La planification ;
  • La logique ;
  • L'esprit d'analyse ;
  • L'intelligence ;
  • La confiance.

En fait, ce que les joueurs d'échecs apprennent à ce jeu est utile dans leur vie.

Dans certaines écoles, le jeu d'échecs est enseigné, parfois même durant les heures de cours ! C'est vous dire à quel point ce jeu peut être bénéfique pédagogiquement Rire

Le matériel nécessaire


Voyons maintenant le matériel nécessaire pour pouvoir jouer aux échecs. Bien sûr, si vous voulez jouez sur Internet ou contre un programme d'échecs, il vous faut un ordinateur. Dans ce chapitre, je vais vous parler du matériel nécessaire pour jouer avec des amis ou en famille et ce qu'il faut à ceux qui veulent faire de la compétition.

L'échiquier


Premièrement, il faut un échiquier. Pour ceux qui aurait déjà oublié ce que ce terme signifie, c'est le plateau de jeu de 64 cases.

Je ne vous ai toujours pas montré un échiquier, je crois que le moment est venu. En voilà un en bois :

Il existe des échiquiers en vinyle qui sont plus faciles à transporter, car il est possible de les rouler (malheureusement, il est impossible de rouler un échiquier en bois ClinDOeil ). Donc, si vous prévoyez faire des tournois, il sera préférable pour vous d'en avoir un en vinyle.

Les pièces


Les pièces d'échecs sont le plus souvent en bois ou en plastique (il y en faites avec d'autres matériaux, comme par exemple en verre). Il y a un nombre inimaginable de modèles de pièces ayant des formes et des couleurs différentes (et un prix différent aussi Triste ). Alors, choisissez un modèle selon vous goûts.

Voici les six différentes pièces qu'il faut pour jouer à ce jeu.

Chacune de ces pièces se déplace d'une façon différente. Nous verrons le déplacement de chacune dans les prochaines leçons.






NomNombreFigurinesImages
Pion16 (8 blancs et 8 noirs)Pion blanc
Pion noir
Cavalier4 (2 blancs et 2 noirs)Cavalier blanc
Cavalier noir
Fou4 (2 blancs et 2 noirs)Fou blanc
Fou noir
Tour4 (2 blanches et 2 noires)
Tour blanche
Tour noire
Dame2 (1 blanche et 1 noire)Dame blanche
Dame noire
Roi2 (1 blanc et 1 noir)Roi blanc
Roi noir

Sachez qu'il y a des ensembles à vendre comprenant un échiquier et des pièces (parfois, il y a une boîte ou un sac de transport pour les mettre à l'intérieur).

La pendule (pour le joueur de tournois)


Une pendule (équipée de deux cadrans) permet de limiter le temps d'une partie. En fait, c'est un compte à rebours qui permet de limiter le temps pris par les joueurs durant une partie. Il est facultatif, sauf pour les joueurs de tournoi. Cependant, vous n'êtes pas obligé d'en acheter un pour faire des tournois, car il est très rare que ni vos adversaires de tournoi, ni l'organisation d'un tournoi n'en ait pas (en plus, c'est assez dispendieux Indifférent ).

Comment ce truc fonctionne-t-il ?

Après avoir configurer la pendule, et quand les deux
joueurs sont prêts, le cadran des blancs peut être démarré. Sur certain modèle (comme celui à gauche), les noirs doivent appuyer sur le bouton de leur côté pour démarrer le cadran des blancs. Sur d'autres (comme celui ci-dessus), il faut que le balancier soit levé du côté des blancs et qu'un des deux joueurs appuie sur le bouton Start/Stop.

Il n'y a qu'un des deux comptes à rebours qui fonctionne à la fois. Ainsi, lorsque c'est à son tour de jouer, le temps de notre compteur baisse (il ne faut surtout pas être stressé Rire ). Lorsqu'un des deux compteurs arrive à zéro, le joueur qui n'a plus de temps perd, sauf si l'adversaire ne possède pas assez de matériel pour gagner (un seul pion suffit pour gagner au temps SourireNarquois ). Dans ce cas, la partie est nulle. Nous reviendrons sur les cas de partie nulle plus tard.

Donc, après avoir joué et noté son coup, le joueur doit appuyer sur le bouton avec la main qui a joué la pièce pour que son temps cesse de s'écouler.

Qu'est-ce que ça veut dire "noté son coup" ?

Il existe une façon d'écrire une partie d'échecs ; je vais vous en parler plus tard.

Résumé


Ça fait beaucoup de choses à apprendre d'un coup, n'est-ce pas ? Vous pouvez relire cette leçon si vous en ressentez le besoin. Voici un résumé de cette leçon :
  • Le jeu d'échecs se joue entre deux joueurs sur un échiquier de 64 cases sur lequel il y a 32 pièces au départ ;
  • Les blancs commencent toujours la partie et les joueurs jouent à tour de rôle jusqu'à ce qu'il y ait un échec et mat (il y a d'autres situations qui peuvent mettre fin à la partie ; nous les verrons plus tard) ;
  • Il y a échec et mat lorsqu'un des deux rois est attaqué et ne peut pas se défendre ;
  • Le matériel obligatoire pour jouer à ce jeu est l'échiquier et les pièces ;
  • Chaque joueur a, au début de chaque partie, 1 roi, 1 dame, 2 tours, 2 fous, 2 cavaliers et 8 pions.


C'est la fin de cette première leçon. J'espère qu'elle n'était pas trop longue ; ne vous inquiétez pas, les prochaines seront beaucoup plus courtes. Maintenant, préparez-vous pour les questions suivantes. Bonne chance ClinDOeil

Questions

Combien y a-t-il de cases sur un échiquier ?







Combien de pièces chaque camp possède-t-il au début d'une partie ?





Quel joueur doit commencer la partie ?




Quel est le but du jeu ?





Est-ce qu'un joueur peut jouer deux coups de suite ?



D'après vous, quelle est la pièce la plus importante ?







Nommez les pièces suivantes dans l'ordre :

Roi blancCavalier blancPion blancFou blancDame blancheTour blanche






Combien de pièces différentes, d'une même couleur, y a-t-il dans un jeu d'échecs ?






   Retour à l'accueil des leçons   Leçon suivante